Si près du ciel - Tibet

    « Le monde a de la chair, enfin du souffle, un bestiaire et des cris. À la fois plus de sang et de sens, une complicité matérielle qui allie l’air et l’éther, l’eau, la terre, le feu. Alors, le ciel libère l’autre couleur du voyage, comme si le silence, l’absence, l’altitude entraient dans le champ de la vision »
    André Velter